Accueil / Musique / L’orchestre symphonique des jeunes algériens : une première en Algérie

L’orchestre symphonique des jeunes algériens : une première en Algérie

L’Institut National  Supérieur de Musique a prêté  hospitalité à une centaine de jeunes venus de toutes les contrées du pays  pour un stage intensif de musique en vue de la création d’un orchestre symphonique de jeunes. Un projet ambitieux, sous le parrainage de l’Office National des Droits d’Auteurs et des Droits Voisins, conçu et initié par Salim Dada, compositeur et chef d’orchestre. La première session se déroule durant cette semaine de vacances d’hiver. 7  jours durant ces jeunes qui ont été sélectionnés après un appel de candidature travaillent intensivement leur partition, les uns en petits groupes certains en solo  sous l’encadrement de professeurs et musiciens professionnels.

L’idée de ce projet ambitieux unique en son genre émane de Dr Salim Dada, compositeur, chef d’orchestre, chercheur musicologue au CNRPAH et professeur de guitare à l’INSM. Une réflexion qui a maturé quelques années, dès son retour de l’étranger. Riche d’une formation musicale académique (Conservatoire de Turin, Université Paris-Sorbonne) et d’une grande expérience, l’initiateur de cette belle « aventure » après un travail d’observation et de diagnostique, a conçu l’architecture de cet Orchestre des Jeunes d’Algérie. Pour lui le temps fort de cette noble initiative que les jeunes aient surtout  envie de faire partie et de travailler au sein d’un collectif musical. Sachez qu’au terme de ce stage bloqué il y aura deux présentation de l’orchestre au Palais de la culture d’Alger, les 29 et 30 décembre au soir. Une autre prestation à savoir un récital caritatif au CHU Mustapha Bacha au service pédiatrie oncologie. Précision de taille c’est le médecin thérapeute de l’âme qui parle, car Salim DADA était médecin il a tronqué sa blouse pour sa passion la musique, mais n’a pas oublié son engagement premier. 

Le stage était ouvert à tous les jeunes musiciens  de 15 et 35 ans au profil très éclectique. Qu’ils viennent  précise Salim Dada, des écoles de conservatoires, des instituts au autres, la porte leur est ouverte à condition qu’ils soient bons lecteur de partition et d’une assez bonne technique instrumentale. Le stage comprend des répétitions de l’orchestre et d’autres en sections d’instruments (bois, cuivres, archets, percussions). Ces jeunes musiciens font un apprentissage multiple : s’écouter au sein des autres, écouter les parties des autres instruments, et dans le même temps, suivre le chef d’orchestre, en un mot apprendre la cohésion d’un jeu d’orchestre. Pour ce faire ces jeunes évoluent  en immersion d’un cadre de travail rigoureux et professionnel. 

En parallèle au programme musical des répétitions de l’OJA, les étudiants vivront également le plaisir de travailler entre eux afin de créer des petits ensembles pour des ateliers improvisés après la fin de journée d’orchestre afin de présenter dans un cadre intime et ludique un concert privé, durant la résidence, où ils se monteront diverses oeuvres de musique de chambre et apprendrons à jouer en petits groupes (duos, trios, quatuors et autres). 

L’équipe administrative conjugue ses efforts avec les équipes artistiques et logistiques, chargées de l’encadrement et la préparation de l’orchestre dans la rigueur la plus absolue (tradition des orchestres professionnels). Dans cette première session, l’OJA est accueillit par l’INSM, un partenaire de choix, et promu et soutenu notamment par l’ONDA, partenaire principal du projet sans qui ce projet n’aurait pu aboutir.

Fella Hassan


 

__________
Salim DADA
Musicologist Researcher, CNRPAH-Algiers
PhD student in Musicology, Paris-Sorbonne University (IReMus)
Composer in Residence of Orchestre Symphonique Divertimento (France)
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

About alifa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *