Accueil / Chronique / C’est quoi la Morale?

C’est quoi la Morale?

L’histoire d’une usurpation nauséabonde, l’on se pose naïvement la question du Droit avec un grand D.

vous l’aurait compris  il s’agit de la justice et la question qui me turlupine à chaque coup tordu porté à l’encontre de Dame justice (encore un grand D), c’est comment peut-on la violer (et là, le terme n’est pas assez fort pour dire l’offense) à son encontre. Je m’adresse particulièrement à ceux qui  l’on choisit pour en faire une profession, un sacerdoce. Jusque-là  rien de particulier sauf que lorsque l’on va exercer cette « noble » profession, il y a prestation de serment c’est-à-dire que l’on lève la main droite et l’on jure sur le livre sacré, (le saint Coran) de  respecter le Droit, la loi, de défendre le pauvre la veuve et l’orphelin etc. ….

En fait c’est du « ch’kil » diraient les sans scrupule qui n’ont pas le sens de l’engagement moral.

Au juste, c’est quoi la Morale, l’Honneur nous n’en avons pas besoin pour vivre nous rétorqueraient encore les sans scrupule. Sans jeu de mots ces derniers  pullulent dans tous les domaines, figurent même parmi les religieux, ceux que l’on appelle ‘’bigots’’, mais  que le l’on ne s’inquiète pas ce n’est pas une tare algéro-algérienne.(Les bigots à leur manière évoluent chez nous, comme leurs homologues d’ailleurs, les curés avec  le célèbre adage « faites ce que je dis, pas ce que je fais »)

Alors la question naïve et crédule qui continue de me tarauder, à qui les juristes prêtent-ils serment ? Devant Dieu à Dame justice, à un sultan, un vizir, une institution.  Que nenni,  il semblerait qu’il y ait mieux  « un directoire, ou ce que l’on pourrait appeler le Pouvoir houkm » représenté par un homme, qui se veut tout cela à la fois.Pourtant ce dernier semble-t-il, (car là le doute s’incruste insinueusement dans notre esprit) serait issue de la génération qui a lutté contre l’injustice et le déni du Droit, dont ont été victimes les algériens et algériennes  pendant la colonisation. Comment pourrait-on expliquer alors ce déni  du Droit dans sa quintessence même. Le Droit dans toute sa noblesse.

Chercher l’erreur, c’est une simple équation nous dirait-on !

Certains esprits chagrins diront que c’est la faillite d’un système,de l’éducation  en fait c’est tout simplement un déni de société. Ce déni se décline à l’infini où tout est biaisé, faussé,où L’ECOLE ne joue plus son rôle. Effectivement  tout dépend de ce nous avons semé. Aujourd’hui   malheureusement nous vivons à l’heure de la rapine. Dans une réaction- réponse à un écrit paru  dans la presse, un éducateur objectif (heureusement il en existe encore) a noté,  que la citoyenneté a été éclipsée de notre quotidien à travers le comportement des ainés :« N’oublions pas que nous avons donné aux jeunes de très mauvais exemples : Les parents ne payent plus leurs impôts d’une manière allègre pour leur permettre d’en tirer le profit nécessaire, mais au contraire, la citoyenneté est totalement éclipsée, si ce n’est, totalement évacuée de nos dires pour montrer aux jeunes comment éviter de perdre des sous. Où est donc, la morale ? Qu’elle soit morale sociale ou religieuse ? C’est là que notre école a axé tous ses efforts sur l’apprentissage mémoriel au lieu d’effectuer un apprentissage-enseignement basé sur la réflexion de l’humanisme. Evidemment dans un travail tel que celui-ci, il n’y a plus de place à l’esprit d’analyse et à l’humanisme. » Alors le Droit !…..

C’est quoi ce « machin » ?….

Les uns et les autres s’insurgent de cette gabegie morale et sociale où tout est désarticulé. Une chose est sûre cette situation est en train de délier les langues, de nourrir les esprits, pour preuve les  réseaux sociaux  sont en effervescence. Alors attention à l’effet boomerang !

Les algériens s’interrogent réfléchissent, ils commencent ‘’à penser’’, même s’ils ne savent pas comment l’exprimer, ils sont en train d’apprendre comme des autodidactes pas à pas, ils se structurent politiquement par  « la grâce des dénis ».  Enfin  un brin d’espoir ! ne dit-on pas qu’à chose, malheur est bon ?……..

Ouf !  j’ai dit ce que j’en pensais, j’ai soulagé ma conscience, car mon silence aurait été interprété comme un acquiescement.

 

About alifa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *